istock 1220197861

9 idées reçues sur le CBD : distinguer le vrai du faux

Même si les mœurs évoluent grâce à la popularité croissante du CBD (cannabidiol), le THC (tétrahydrocannabinol), un composé chimique aux origines extrêmement proches du CBD, continue d’entacher la réputation de ce dernier. Nous allons vous présenter dans cet article 9 idées reçues sur le CBD. 

  1. Il y’a pas de différence entre le CBD, le cannabis, le chanvre et le THC

Le CBD et le THC sont tous deux des cannabinoïdes, qui sont des substances produites naturellement par la plante de chanvre (Cannabis Sativa L), communément appelée cannabis. Le chanvre est une plante aux multiples usages, de la fleur à la graine en passant par la tige. Le chanvre se décline en plusieurs variétés, chacune contenant une quantité différente de cannabinoïdes. Les cannabinoïdes se présentent sous différentes formes, chacune ayant ses propres caractéristiques.

Cet article pourrait vous intéresser : Tout savoir sur le CBD ou cannabidiol

  1. La consommation de CBD est illégale

On croit souvent à tort que la consommation de CBD est illégale. Il faut savoir que la loi régissant le cannabidiol beaucoup évolué ces dernières années. Il est aujourd’hui totalement légal en France, quelle que soit sa forme (huile de CBD, infusions, etc.). La seule exigence du fabricant est que la concentration en THC de ses produits soit inférieure à 0,2%.

Cet article pourrait vous intéresser : CBD, légal ou pas ?

  1. Le CBD est une drogue

Un produit chimique psychotrope est une substance qui perturbe le système nerveux central en modifiant les activités et / ou les interactions neuronales. Ces substances interdites sont classées comme « stupéfiants » par la loi. Les effets du CBD sur l’organisme ont fait l’objet d’un examen approfondi, qui a permis de conclure qu’il ne s’agit pas d’un stupéfiant. Par conséquent, l’idée répandue selon laquelle le CBD est une drogue est fausse.

  1. Le CBD fait planer 

Ce mythe concernant le CBD provient d’une confusion entre le CBD et le THC, qui est couramment utilisé pour ses effets ‘’récréatifs’’ en raison de sa nature psychoactive. Alors que le THC provoque un high en modifiant la réalité, ce n’est pas le cas du cannabidiol, qui ne vous fait pas entrer dans un état second.

  1. Le CBD rend dépendant

Non, les produits du chanvre ne sont pas tous addictifs. Votre inquiétude est toutefois justifiée, car la dépendance au THC est l’une des plus difficiles à surmonter. Vous pouvez être certain que le CBD ne provoque pas de dépendance et que vous ne ressentirez aucun symptôme de manque si vous arrêtez de l’utiliser.

  1. La consommation de CBD favorise la dépendance au THC

Ce malentendu sur le CBD est inextricablement lié au précédent. En effet, même si le CBD ne provoque pas directement d’addiction, il est parfois accusé de favoriser l’addiction au THC, son cousin d’origine similaire. En réalité, c’est tout le contraire. Le CBD pourrait en effet jouer un rôle essentiel dans la lutte contre les addictions (alcool, THC, nicotine, etc.) en agissant sur le sentiment de récompense.

  1. Le CBD n’est pas vraiment efficace

Le CBD étant une substance naturelle, il est facile de douter de ce que l’on entend à son sujet. Le large éventail d’effets liés au cannabidiol (anxiolytique, antidouleur, calmant, neuroprotecteur, somnifère, etc.) ajoute à cette suspicion, élevant cette substance au rang de produit quasi miraculeux. Même si certains fabricants exagèrent le trait, l’efficacité du CBD a été scientifiquement vérifiée. Ces dernières années, le cannabidiol a été utilisé dans des applications de plus en plus précises pour notre santé, ce qui a entraîné une augmentation des recherches scientifiques sur le sujet.

  1. La consommation de CBD représente une menace pour la santé

Contrairement à une opinion répandue, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a conclu en 2017 que le CBD ne semble pas représenter une menace (pour la santé). Le cannabidiol est un produit chimique que notre corps tolère bien tant que nous n’en prenons pas des quantités excessives. Vous pourrez profiter de tous les bienfaits du CBD avec très peu d’effets indésirables si vous vous en tenez à un dosage normal et adapté. Attention : le CBD peut interagir avec plusieurs médicaments, les rendant plus nocifs. Si vous êtes sous traitement et que vous voulez essayer le CBD, parlez-en d’abord à votre médecin.

Cet article pourrait vous intéresser : Comment fumer le CBD ?

  1. Le cannabidiol surpasse l’effet placebo

L’action du CBD, heureusement, va bien au-delà d’un simple effet placebo ou d’une croyance. L’interaction du cannabidiol avec un mécanisme critique de notre corps, le système endocannabinoïde, est l’explication de son efficacité. C’est en étudiant de plus près ce mécanisme que nous avons pu comprendre pourquoi et comment le CBD agit si bien sur notre corps.

Le cannabidiol, allié naturel du bien-être, peut facilement être intégré dans votre quotidien pour des pauses détente (tisane, biscuits au CBD, etc.) ainsi que dans votre routine de soins grâce à des produits de qualité à base de CBD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.